A PROPOS

-Présentation :

L’Organisation Camerounaise de Lutte contre le Dopage dans le Sport (OCALUDS) a été créée par décision N°0048/MINJES/CAB du 14 avril 2004. Celle-ci a été modifiée et complétée par la décision N°201 /MINSEP/CAB du 19 février 2009. Elle agit comme organisation nationale antidopage pour le Cameroun, et est investie de l’autorité nécessaire. C’est le 11 juin 2008 que l’OCALUDS adopte le Code mondial antidopage.

L’OCALUDS est composée d’un Président et de quatre cadres qui assure son fonctionnement quotidien.

Le Conseil de l’OCALUDS, organe en charge d’adopter le programme National Antidopage et le budget, est composé de 19 membres issus des domaines de l’Education, de la jeunesse, de la sécurité, des médias et de la société civile. Il s’agit de :

  • 4 représentants du Ministères des Sports et de l’Education Physique,
  • 1 représentant du Ministère des Enseignements Secondaires ;
  • 1 représentant du Ministère de l’Education de Base ;
  • 1 représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur ;
  • 1 représentant du Ministère de la Santé Publique;
  • 1 représentant du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique ;
  • 1 représentant du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun ;
  • 1 représentant de la Délégation Générale à la Sureté Nationale,
  • 1 représentant du Ministère des Finances ;
  • 1 représentant de la Commission Nationale pour l’Unesco au Cameroun.
  • 1 représentant de la Cameroon Radio and Television;
  • 1 représentant de l’Association des Journalistes du Sport au Cameroun;
  • 1 représentant de l’Assemblée Nationale ;
  • 1 représentant des universités,
  • 1 représentant de la société civile,

Trois comités l’accompagnent dans ses missions. Il s’agit du :

  • Comité de Gestion des résultats dont la mission est d’entendre une cause et de déterminer tous les points à lui soumis en vertu des règles nationales antidopage. En particulier, le Comité de gestion des résultats est habilité à déterminer les conséquences susceptibles d’être supportées par les sportifs à la suite des violations des règles nationales antidopage.
  • Comité d’Autorisation d’Usage à des Fins Thérapeutiques (AUT) dont la mission est d’étudier les demandes d’AUT qui lui sont soumises par les sportifs;
  • Comité d’éducation dont la mission est d’élaborer des programmes d’information et d’éducation antidopage et de faciliter leur implémentation.

 

Des Comités Régionaux de Lutte contre le Dopage dans le Sport (CRLDS), qui sont ses démembrements, sont installés dans les 10 régions du Cameroun et assurent essentiellement les missions d’information, de sensibilisation et d’éducation.

 

  • Missions

Le gouvernement a assigné à l’OCALUDS les missions suivantes :

  • Mener les activités antidopage (éducation, sensibilisation, formation, contrôles antidopage) ;
  • S’assurer que les textes antidopage en vigueur au Cameroun soient conformes au code mondial antidopage ;
  • Proposer les voies et moyens d’une harmonisation effective au cas où il y aurait antagonisme entre les réglementations de l’AMA, la législation et la réglementation en vigueur au Cameroun ;
  • Mettre en évidence le niveau de contribution et le champ d’intervention de chaque ministère dans la lutte contre le dopage ;

 

  • Valeurs

L’OCALUDS s’appuie sur quatre valeurs fondamentales que sont:

  • Le travail en équipe ;
  • La solidarité ;
  • Le partage ;
  • L’Excellence.